FAQ La vaccination en pratique

 

FAQ

Vidéos didactiques concernant la vaccination

Prise de rdv en ligne

Comment ça se passe sur place ?

Prise de rdv + process sur place

Conférence virtuelle sur la vaccination COVID

Centres de vaccination en Wallonie

Liste des centres de vaccination pour les phases 1B et 2 en Hainaut

Centres majeur

  • CEME – Charleroi – Espace Meeting Européen – Rue des Français, 147 – Charleroi
  • Lotto Mons Expo – Avenue Thomas Edison, 2 – Mons
  • Village vaccination Ronquières – Rue Rosemont, 1 – Ronquières/Braine-le-Comte
  • Hall sportif de Tournai – Avenue de Gaulle, 2 – Tournai

Centres de proximité

  • Hall du Ceva Ath – Chemin des Primevères, 68 – Ath
  • Kursaal de Binche – Avenue Wanderpepen, 30 – Binche
  • Baileux – Centre Culturel Sud-Hainaut – Rue des Battis, 32/Z – Chimay
  • Espace Magnum Colfontaine – Avenue Dr Schweitzer, 100 – Colfontaine
  • Le vieux Campinaire Fleurus – Rue de Wangenies, 1 – Fleurus
  • LouvExpo – Rue Arthur Delaby, 7 – La Louvière
  • Mouscron Centr’Expo – Rue de Menin, 475 – Mouscron

Pour obtenir la liste complète, rendez-vous sur ce lien https://covid.aviq.be/sites/default/files/fichiers-upload/Liste%20centres%20vaccination%20Phase%201B%20%20et%202.cleaned_0.pdf

Tous les résidents (domicile légal) de Belgique âgés de 18 ans ou plus recevront une invitation personnelle par courrier postal dans le respect des phases de vaccination (lien page vacci). La procédure de convocation est identique pour toutes les personnes résidentes en Belgique. La convocation se fait sur base du Registre national.

Si c’est votre cas, vous recevrez ce courrier postal à l’adresse de votre domicile lorsque votre tour viendra, que vous travailliez en Belgique ou à l’étranger.

Précisions et situations particulières :

  • Cette invitation n’est pas conditionnée par l’affiliation à une mutuelle ;
  • Si vous séjournez temporairement en Belgique, vous ne serez pas invité.e ;
  • Si vous travaillez en Belgique mais résidez à l’étranger, vous ne recevrez pas d’invitation ;
  • Une procédure est à l’étude au niveau interfédéral pour les Belges résidant à l’étranger et qui n’auront pas été invité.e.s à se vacciner dans leur pays hôte ;
  • Les prestataires de soins qui vivent à l’étranger mais travaillent en Belgique peuvent demander une dérogation via la commune de leur lieu de travail.

Chaque citoyen.ne de plus de 18 ans qui n’a pas encore été vacciné.e sera convoqué.e pour se faire vacciner (vaccination sur base volontaire). Voici quelques informations qui vous aideront à mieux comprendre la stratégie wallonne de vaccination. Elle est fondée sur plusieurs principes :

  • préserver le système de soins : c’est la raison pour laquelle la phase 1A comprend les résidents et le personnel des maisons de repos, des hôpitaux, des collectivités et les professionnels de la première ligne de soins
  • préserver les plus fragiles : c’est la raison pour laquelle cette phase concerne les 65 ans et plus ainsi que les personnes ayant des comorbidités
  • et enfin préserver l’ensemble de la population : c’est la phase 2

Personne ne sera oublié

Vous pouvez envoyer un mail à vaccinpremiereligne@aviq.be en précisant vos coordonnées (NOM, prénom, numéro de téléphone et votre lieu de résidence) et la qualification/profession qui suggère que vous auriez dû être invité.e.

Vous ne devez rien faire. Normalement, l’outil de réservation intègre cet aspect automatiquement via l’application Vaccinnet de Sciensano de sorte de ne pas vous inviter une seconde fois pour la vaccination. Si ce n’est toutefois pas le cas, vous ne devez pas tenir compte ni réagir aux nouvelles invitations.

Si vous ne souhaitez attendre pour vous faire éventuellement vacciner plus tard, vous ne faites rien. Si vous avez décidé de ne pas du tout vous faire vacciner, vous pouvez suivre la procédure de connexion à l’outil de réservation électronique et cocher la case « Je ne souhaite pas me faire vacciner » comme indiqué sur votre courrier de convocation. En cochant cette case, vous vous excluez de toute forme d’invitation future à la vaccination.

Si vous changez d’avis ultérieurement et souhaitez bénéficier de la vaccination durant la campagne de vaccination, vous devrez contacter votre médecin généraliste qui aura la possibilité de réactiver votre code via son logiciel professionnel. Les instructions suivront alors pour prendre un rendez-vous de vaccination dans un centre.

C’est impossible. On ne peut pas donner son rendez-vous à quelqu’un autre. Le code de vaccination que vous avez reçu est strictement personnel.

Oui, tous les citoyens de plus de 18 ans vont recevoir une convocation par courrier postal, même si il y a déjà eu envoi d’un e-mail ou d’u SMS.

Email ou SMS ne peuvent vous être envoyés que depuis ces points de contact uniques :

La durée de validité de votre code personnel est indiquée sur votre convocation. Passé ce délai, votre code ne vous permet plus d’accéder à l’outil de réservation électronique et de prendre vos rendez-vous de vaccination.

Vous ne serez pas recontacté.e spontanément mais pouvez toutefois réactiver votre code personnel par le biais de votre médecin généraliste. Une fois votre code réactivé via son logiciel professionnel, les instructions suivront pour vous permettre de prendre un rendez-vous de vaccination dans un centre.

Vous pouvez télécharger un exemplaire du courrier de convocation. Si vous êtes inquiet.ète par rapport aux SMS et E-mails frauduleux, vous pouvez attendre la convocation papier que chaque citoyen.e de plus de 18 ans recevra dans sa boite aux lettres.

La durée de validité de votre code personnel, inscrit sur votre convocation à la vaccination, est de quelques semaines. Si la convocation de votre conjoint.e arrive dans cet intervalle, vous pouvez prendre un rendez-vous pour vous faire vacciner en même temps. Dans le cas contraire, vos vaccinations ne pourront pas se faire en même temps.

La liste est en grande partie générée automatiquement. Les mutualités et les médecins travaillent ensemble pour cela.

Les mutualités peuvent détecter les patients à risque sur la base des factures de santé (par exemple consultations, interventions, médicaments).

Via le dossier patient informatisé (DPI), géré par votre médecin, il est également possible de vous identifier comme personne prioritaire.

De cette façon, 1,2 million de personnes pourront être convoquées comme personnes prioritaires pour la vaccination.

Une minorité de personnes à risques peuvent ne pas se retrouver sur la liste de personnes ainsi invitées prioritairement. Il s’agit des personnes qui n’ont pas de médecin (généraliste ou spécialiste pour une pathologie reconnue comme permettant une vaccination prioritaire) et dont aucun remboursement pour des prestations liées à leur état de santé n ‘a été effectué par les mutualités. Dans ce cas, il est recommandé à ces personnes de consulter un médecin généraliste pour ouvrir un dossier médical et être identifiées comme personnes pouvant être vaccinées en priorité.

Prise de rendez-vous

Si vous avez des difficultés avec l’outil internet, nous vous conseillons vous faire aider par un proche.

S’il vous est impossible d’obtenir une aide actuellement ou que vous n’êtes pas parvenu.e à prendre rendez-vous en ligne, contactez le numéro gratuit repris sur votre invitation. Un.e opérateur.trice prendra rendez-vous en ligne pour vous.

Si vous n’obtenez pas tout de suite de réponse par téléphone, réessayez 1h plus tard. Pour gagner du temps, garder votre code personnel de 16 caractères près de vous pour le communiquer à l’agent du call center. La durée de validité de votre code personnel (16 caractères) pour prendre rendez-vous se trouve bien en évidence sur votre lettre d’invitation et sur l’email.

Le problème est probablement lié à la retranscription du lien dans votre navigateur Internet. La retranscription doit s’arrêter après « doclr.be ».

Nous vous invitons à vous rendre directement sur la la Plateforme de prise de rendez-vous(Doclr) ou à passer par le site jemevaccine.be. Pour ce faire :

  • 1. Introduisez l’adresse « jemevaccine.be » dans la barre de navigation de votre navigateur Internet ou recherchez « jemevaccine » dans moteur de recherche (Google par exemple) et cliquez sur le lien « www.jemevaccine.be – Pour demain, je me vaccine »
  • 2. Sur la page qui s’est ouverte, descendez légèrement sur la page et cliquez sur « Gérer mes rendez-vous »
  • 3. Sur la page qui s’est ouverte, cliquez sur « Plateforme de gestion des RDV »
  • 4. Sur la page « Doclr » qui s’est ouverte avec un bandeau bleu sur le dessus, introduisez le code à 16 caractères (être précis avec les majuscules/minuscules) dans le cadre, cliquez sur « Continuer ». N’hésitez pas à réessayer si ça n’a pas marché la 1ère fois.

Si vous échouez, vous pouvez appeler le Call Center pour vous aider à effectuer l’encodage. Néanmoins, si ça ne fonctionne toujours pas, et que le message qui apparaît signale que le code est invalide/inconnu dans le système, contactez votre médecin généraliste. Il aura la possibilité de réactiver votre code via son logiciel professionnel.

Normalement, vous devriez arriver sur une page en français. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez sélectionner « fr » en haut à droite de la page du site sur laquelle vous vous trouvez pour avoir la version du site en français ou accéder directement à la Plateforme en français.

Si vous n’arrivez pas à encoder votre 1er RDV, vérifiez que vous n’avez pas coché les phrases suivantes :

  • Vous êtes déjà vacciné
  • Vous ne souhaitez pas être vacciné

Si vous avez coché ces cases par mégarde, il est impossible de modifier votre choix via le site jemevaccine.be. Nous vous invitons à prendre contact avec votre médecin généraliste qui aura la possibilité de réactiver votre code via son logiciel professionnel.

Assurez-vous ensuite d’avoir bien coché « je souhaite me faire vacciner » après avoir pris connaissance des questions relatives :

  • à une éventuelle réaction allergique sévère (> prenez l’avis de votre médecin).
  • au fait d’être positif à la COVID 19 endéans les 14 derniers jours ou en avoir souffert précédemment (>> reportez votre rendez-vous à 14 jours après votre guérison).
  • au fait que vous ayez de la fièvre ou soyez malade (>> reportez votre rendez-vous de 14 jours)
  • à un projet de grossesse ( >> c’est pour vous rappeler que l’on conseille alors de ne mettre en route la grossesse que 2 mois après la vaccination).
  • ou au fait que vous soyez enceinte. (>>Voyez avec le médecin qui suit votre grossesse parce qu’il peut être recommandé de se faire vacciner pendant la grossesse).

Ensuite, lorsque vous êtes dans l’agenda, soyez patients si, lorsque vous cliquez sur un jour, vous voyez un message stipulant qu’il n’y a pas de dates disponibles, naviguez dans l’agenda, changez de mois, balayez les plages horaires de 8 h à 21h30 ! Il reste souvent des plages horaires libres mais celles-ci sont éparpillées dans le calendrier. Prenez le temps de naviguer dans le calendrier.

Enfin, s’il vous est impossible d’encoder le 1er RDV après ces vérifications, il est possible que le centre de vaccination n’ait pas ouvert suffisamment de plages horaires. Les centres ouvrent régulièrement des lignes de vaccination progressivement en fonction des réservations. Nous vous conseillons de réessayer de prendre rendez-vous le lendemain ou quelques jours plus tard. Ne vous inquiétez pas, cette attente ne remet pas en doute votre vaccination. La durée de validité de votre code (quelques semaines) est indiquée sur votre invitation.

S’il vous est toujours impossible d’encoder le 1er rendez-vous après plusieurs tentatives, contactez le numéro gratuit repris sur votre invitation courrier.

En cochant cette case, vous vous êtes exclu de toute forme d’invitation future à la vaccination. Pour avoir de nouveau accès à la vaccination, vous devez contacter votre médecin généraliste qui aura la possibilité de réactiver votre code via son logiciel professionnel. Les instructions suivront alors pour prendre un rendez-vous de vaccination dans un centre.

L’obligation d’indiquer un médecin généraliste devrait disparaître dans l’outil de réservation électronique (Doclr). D’ici là il est possible que votre médecin ne soit pas repris dans Vaccinnet. Dès lors tant qu’il est obligatoire de choisir un médecin pour avancer dans le processus de réservation, nous vous conseillons de choisir un médecin connu proche de votre domicile. Ce médecin recevra l’information de votre vaccination, ce qui n’a pas d’implication. Le plus important étant que vous puissiez valider votre prise de rendez-vous et être vacciné.e comme vous le souhaitez.

La date de la seconde injection est déterminée par l’outil de réservation en fonction du vaccin que vous recevrez et du délai à respecter entre les deux injections.

Lors de votre réservation de rendez-vous, vous pouvez encoder la date de rendez-vous proposée dans une marge de 4 ou 10 jours en fonction du type de vaccin (voir question précédente).

Pour les invitations envoyées avant le milieu de la semaine du 15 mars, il est impossible de changer de lieu de rendez-vous. Nous vous demandons de faire le maximum pour respecter le lieu proposé, afin de participer à la bonne organisation de la campagne de vaccination. Si le déplacement demandé est réellement impossible pour vous, vous devez appeler le call center au numéro de téléphone qui se trouve sur votre invitation. Eux seuls peuvent vous réadresser à un autre centre.

Dès le milieu de la semaine du 15 mars, l’outil de réservation des rendez-vous vous fera, lorsque vous ouvrez le logiciel de rendez-vous, une proposition de plusieurs centres de vaccination en fonction de votre domicile. Tant que vous n’avez pas bloqué un rendez-vous, vous pouvez revenir au choix et prendre un autre centre parmi ceux qui vous sont proposés.

Il n’est pas possible de choisir son vaccin. Ils sont tous validés par une instance scientifique indépendante au niveau européen qui en vérifie l’efficacité, la sécurité et la qualité.

Ce n’est que dans de rares cas de c

Il est impossible de modifier un rendez-vous déjà pris. Pour modifier vos données de rendez-vous, vous devez aller jusqu’au bout de la procédure pour vos deux rendez-vous, attendre le mail de confirmation (que vous ne recevrez qu’en ayant pris vos deux rendez-vous) et les annuler ensuite. Vous pourrez alors reprendre de nouveaux rendez-vous avec votre code personnel tant que vous êtes dans sa période de validité.

Si vous n’avez pas d’adresse email, vous devez aller jusqu’au bout de la procédure pour vos deux rendez-vous puis appeler le call center au numéro d’appel qui se trouve sur votre invitation. Leurs opéra

N’hésitez pas à naviguer dans l’agenda et balayer toutes les plages horaires accessibles de 8h à 21h30, des créneaux horaires disponibles sont parfois peu visibles d’un premier abord. Toutefois, si après avoir pris le temps de bien découvrir l’agenda, il vous est toujours impossible de prendre RDV, c’est peut-être parce que le centre de vaccination qui vous a été renseigné n’a pas encore ouvert toutes les plages horaires dans le système informatique. C’est probablement la raison pour laquelle vous n’arrivez pas à encoder une heure de rendez-vous. Nous vous conseillons de patienter et de réessayer de prendre rendez-vous le lendemain et le surlendemain. En tous les cas, cela ne remet pas en cause votre participation à la vaccination. La durée de validité de votre code personnel est indiquée sur le courrier de convocation à la vaccination.

Toutefois, si après quelques jours et plusieurs tentatives, vous n’y parvenez toujours pas, contactez le numéro gratuit repris sur votre invitation courrier. En tous les cas, vous pouvez vous rendre au centre pour votre 1er rendez-vous. Il devrait être en mesure de vous donner le 2ème rendez-vous.

Pour annuler un rendez-vous de vaccination :

  • Si vous disposez d’une adresse email : vous devez aller au bout de la procédure de réservation et cliquer sur « Annuler mon rendez-vous » dans le mail de confirmation que vous avez reçu ;
  • Si vous ne disposez pas d’une adresse email ou n’êtes pas à l’aise avec l’outil informatique : contacter le numéro gratuit dont le numéro est communiqué sur votre courrier d’invitation à la vaccination. Ils assureront le suivi de votre demande.

Si vous le souhaitez, vous pourrez reprendre de nouveaux rendez-vous avec votre code personnel qui reste valable 30 jours.

Pas de problème, vous pouvez prendre vos rendez-vous de vaccination et soit :

  • Télécharger ce document, l’imprimer et l’apporter complété à 1er votre rendez-vous : télécharger le questionnaire médical ;
  • Vous rendre sans ce formulaire à votre 1er rendez-vous, un exemplaire du formulaire pourra alors vous être fourni sur place par le centre de vaccination.

Si vous n’avez pas pu vous rendre à votre rendez-vous de vaccination, essayez de reprendre un rendez-vous dans les jours qui suivent votre rendez-vous raté. Si le délai de validité de votre code personnel est dépassé, vous pouvez recontacter votre médecin généraliste qui pourra alors réactiver votre code.

Si vous n’avez pas pu être vacciné suite à l’analyse de votre questionnaire de santé, prenez directement votre rendez-vous sur place, au centre de vaccination.

Si ce n’est pas possible, appelez le numéro gratuit (0800) qui figure sur votre convocation.

Cette information vous est renseignée dans l’outil de réservation électronique au moment de la prise de rendez-vous, par la mention des initiales des vaccins (A pour AstraZeneca, M pour Moderna, P pour Pfizer).

Confirmation

Pour recevoir une confirmation par mail, il faut obligatoirement avoir validé vos deux rendez-vous de vaccination. Dès que vous aurez validé votre 2ème rendez-vous, vous recevrez la confirmation pour votre 2ème rendez-vous et, dans les minutes qui suivent, pour votre 1er rendez-vous. En tous les cas, présentez-vous à votre 1er rendez-vous même sans l’e-ticket. Grâce à votre carte d’identité, le centre pourra retrouver le document.

Si vous avez pris note des dates et heures de vos deux RDV, vous pouvez aller aux dates prévues dans le centre de vaccination sans aucun souci. Le personnel du centre retrouvera votre ticket de confirmation grâce à votre carte d’identité et vous pourrez être vacciné.e.

Si par contre, vous ne vous vous souvenez plus des dates de vaccination, contactez le numéro gratuit repris sur votre invitation courrier.

Que vous n’ayez pas d’adresse email, que vous vous soyez trompé.e d’adresse email dans l’outil de réservation ou pour toute autre raison, dès lors que vos deux rendez-vous ont été confirmés et que vous avez pris note de leurs détails (date, heure, centre), vous pouvez quand-même vous présenter au centre de vaccination muni de votre carte d’identité. Les opérateur.trice.s du centre retrouveront le document sur base de votre numéro d’inscription au Registre national (NISS).

Si vous avez votre e-ticket, il est toutefois important que vous le preniez avec vous au rendez-vous afin de faciliter et fluidifier la vaccination.

Mobilité / Accessibilité

Oui. Tous les centres de vaccination sont accessibles aux personnes à mobilité réduites (PMR).

Pour une personne âgée qui n’a pas de moyen de transport comment lui proposer une solution de transport qui corresponde à son rendez-vous pour le vaccin?

Nous vous conseillons de solliciter votre entourage pour vous faire véhiculer jusqu’au centre de vaccination. Sachez toutefois que, sur présentation de la convocation à la vaccination, les transports en commun TEC et SNCB sont gratuits.

Vous pouvez également contacter votre administration communale. Certaines mettent en place des dispositifs tels que les taxis sociaux ou des bénévoles pour aider leurs citoyen.ne.s.

Oui, une procédure sera opérationnelle pour ces personnes à partir du centre de vaccination le plus proche dès le mois d’avril.

Ils y seront invités par localisation et mobilité. Les invitations reprenant les centres de proximité seront limitées aux communes proches, le nombre de places étant celui d’un centre de proximité mais ils ne seront ouverts qu’une semaine sur 3.

Sur place

En théorie, comptez 30 à 40 minutes sur place : 5 minutes pour vous inscrire, 5 minutes d’attente, 3 minutes pour la vaccination et 15 minutes en observation dans la salle de repos dédiée à cet effet (à 30 minutes si vous êtes une personne avec une situation médicale particulière).

La planification par prise de rendez-vous devrait éviter l’apparition de files d’attente.

Prenez avec vous votre carte d’identité, l’invitation et/ou e-ticket ainsi que le formulaire de santé.

Vous devez présenter au moins votre carte d’identité. Si vous ne disposez pas de l’e-ticket ou de la convocation, le système vous retrouvera. Si vous n’avez pas complété le formulaire de santé, un exemplaire vous sera donné au centre de vaccination et vous pourrez le remplir le jour-même.

Il est recommandé de venir seul.e sauf si votre état de santé préconise d’être accompagné.e.

Dans ce cas, vous pouvez être accompagné.e par une personne maximum. Signalez-le aux agents d’accueil du centre de vaccination dès votre arrivée. La personne qui vous guide doit suivre des règles strictes. Si les agents d’accueil constatent que votre accompagnant.e n’est pas vraiment nécessaire, ils peuvent lui refuser l’accès au centre de vaccination. Votre accompagnant.e ne sera pas vacciné.e, sauf si il/elle a également rendez-vous au même moment.

Les heures d’ouverture des centres de vaccination sont larges, habituellement 8 à 18h, certains 7h à 22h. Ils fonctionnent le samedi pour la plupart d’entre eux.

Il faut, en tous les cas, absolument avoir un rendez-vous pour s’y rendre.

Oui, vous recevrez un cachet sur votre lettre de convocation attestant de votre présence. Un document pour votre accompagnant.e est également prévu le cas échéant.

Dois-je prendre des précautions particulières avant ma vaccination ?

Non. La vaccination peut être effectuée à tout moment de la journée. Vous ne devez pas non plus être à jeun. Les repas n’affectent en aucun cas le vaccin.

Oui. Si vous disposez d’une adresse email et recevez donc un eticket, cette information sera reprise dessus.

En tous les cas, le centre de vaccination tient un registre précis des vaccinations et sera en mesure de vous informer du vaccin que vous allez recevoir d’une part, et du lot auquel il appartient d’autre part.

Vous pourrez également retrouver ces informations sur le site www.myhealthviewer.be. Vous en aurez besoin si vous souhaitez retrouver vos données de vaccination, les imprimer ou, par exemple, signaler un effet indésirable du vaccin à l’AFMPS (Agence fédérale des médicaments et des produits de santé).

Les centres de vaccination ne disposent pas de données médicales et ne connaissent donc pas votre état de santé. Votre vaccination pourrait avoir lieu au même moment que d’autres groupes prioritaires, sans que cela ne leur donne d’information précise (par exemple, les personnes souffrant de comorbidités peuvent être convoquées en même temps qu’un.e professionnel.le des forces d’intervention).

Si vous avez des doutes médicaux, vous pouvez poser vos questions lors de votre arrivée au centre de vaccination. Les agents d’accueil vous poseront par ailleurs un certain nombre de questions standard. S’il s’avère que des questions médicales doivent encore être clarifiées, vous serez invité.e à rencontrer un.e professionnel.le de la santé sur place.

Dans les centres de vaccination, il y a toujours un.e médecin. Si vous avez des doutes, n’hésitez pas à venir avec la liste des médicaments que vous prenez, par exemple.

Phasage et organisation de la vaccination

Le programme de vaccination se déroulera en 3 grandes phases :

  • Phase 1A : Vaccination centralisée, groupes à risque hautement prioritaires, en 3 temps :
    • D’abord, les résidents et le personnel des établissements d’hébergement pour personnes âgées
    • Ensuite, les professionnels de soins au sein des hôpitaux, les professionnels de soins œuvrant en 1ère ligne et les institutions collectives de soins (santé mentale, handicap,…)
    • Enfin, les autres membres du personnel des hôpitaux et des services de santé
  • Phase 1B : Vaccination centralisée, élargissement des groupes prioritaires :
    • Les personnes âgées de 65 ans et plus
    • Les personnes de 18-65 ans avec des comorbidités spécifiques
    • Les personnes exerçant des fonctions critiques d’intervention
  • Phase 2 : Élargissement à toute la population adulte (ce qu’on a appelé « les groupes à faible risque »).

Le Conseil supérieur de la Santé a émis des recommandations consultables dans son Avis N° 9618 (Février 2021), concernant la priorisation des sous-groupes de patients de moins de 65 ans en phase 1B. Vous pouvez les consulter ici sur le site du SPF Santé publique.

Vous trouverez toutes les précisions utiles sur le phasage de la vaccination sur cette page.

(Actualisation 12.03.2021)

Le vaccin à 1 dose est plus simple à gérer en termes d’organisation et de logistique. Il sera utilisé largement comme les autres vaccins mais sera privilégié pour les publics fragilisés, les personnes dans des conditions de vie complexes (personnes sans papier ou sans domicile fixe, migrants en transit, en situation de très grande précarité, etc.). La date de disponibilité de ce vaccin (Janssen) n’est pas encore connue.

(Actualisation 12.03.2021)

Au 12 mars 2021, seuls les enseignants de 18 à 65 ans avec comorbidités sont prioritaires (phase 1B de la vaccination)

(Actualisation 12.03.2021)

La vaccination au domicile sera possible mi-avril sur certification par le médecin traitant de l’impossibilité réelle pour le citoyen de se rendre ou d’être amené à un centre de vaccination. Cette vaccination au domicile sera organisée avec le médecin traitant ou un centre de vaccination proche, et en fonction du type de vaccin (conservation à température ambiante).

(Actualisation 12.03.2021)

Non, les hôpitaux sont sollicités pour stocker les vaccins nécessitant des conditions strictes de chaine du froid, et ils participeront activement à la vaccination du personnel de soins. Le reste de la population intégrant les phases 1b et 2 seront vaccinés dans des centres de vaccination (majeurs, de proximité et antennes locales). Les personnes non-mobiles, attestées par leur médecin traitant, pourront être vaccinées au domicile (pas avant mi-avril)

Pour retrouver la liste des centres de vaccination

Il importe de souligner que la volonté est bien de permettre à chacun de se voir proposer la vaccination dans les meilleures conditions d’accessibilité et de sécurité, y compris par l’intermédiaire d’équipes mobiles pour les personnes non valides qui ne se déplacent pas.

(Actualisation 12.03.2021)

Les patients à risque seront vaccinés de manière prioritaire en phase 1B. Ils recouvrent deux catégories :

  • Les 45 – 64 ans porteurs d’une des maladies suivantes : trouble respiratoire chronique, trouble cardiovasculaire chronique, trouble du système nerveux chronique, obésité (IMC supérieur à 30), diabète de type 1 et 2, démence, cancer (néoplasme), hypertension artérielle
  • Les 18-64 ans porteurs d’une des maladies suivantes : cancer du sang, maladie rénale chronique, maladie chronique du foie, syndrome de Down, système immunitaire affaibli, sida ou VIH, “maladie rare” officiellement diagnostiquée, receveurs de greffe d’organes ou personnes sur liste d’attente.

Vous êtes patient à risque, que devez-vous faire pour accéder à la vaccination?

  • Si vous avez un médecin généraliste régulier qui se charge de votre dossier médical (Dossier Médical Global – DMG), vous n’avez rien à faire. Avec l’aide des mutualités, les médecins généralistes se chargeront de répertorier les noms des personnes qui correspondent à ces profils. Le moment venu, ces patients à risque seront invités à procéder à leur vaccination
  • Si vous n’avez pas de médecin généraliste attitré, prenez contact avec celui de votre choix en vue de constituer un dossier médical (DMG). Une fois ce dossier médical ouvert, vous pourrez être invité.e à vous faire vacciner.

Vous trouverez davantage de précisions sur la priorisation des publics-cible en phase 1B dans cet Avis N° 9618 du Conseil supérieur de la Santé .

(Actualisation 12.03.2021)

Vous pouvez envoyer un mail à vaccinpremiereligne@aviq.be en précisant vos coordonnées (NOM, prénom, numéro de téléphone) ou contacter la médecine du travail de votre entreprise.

(Actualisation: 12/03/2021)

Il n’est pas possible de choisir son vaccin. Chacun est libre de ne pas accepter la vaccination avec le vaccin proposé mais il importe d’apprécier l’intérêt de rester sans protection en refusant celle que nous offre n’importe lequel des vaccins disponibles en Belgique.

En outre, le fait d’attendre la phase de vaccination qui concernera la population générale ne garantira pas l’accès à un vaccin bien spécifique aux professionnels ayant refusé la vaccination dans la phase 1A4.

(Actualisation: 12/03/2021)

Oui, tous les bénévoles qui participent à l’activité des centres de vaccination peuvent être vaccinés dans le centre qui est pour eux le plus accessible. Il faut prendre contact directement avec le centre de vaccination.

(Actualisation: 12/03/2021)

Oui, une procédure sera opérationnelle pour ces personnes à partir du centre de vaccination le plus proche dès le mois d’avril.

(Actualisation: 12/03/2021)

Les premiers début avril au plus tard, et les suivants la semaine suivante, les derniers la 3ème semaine d’avril.

(Actualisation: 12/03/2021)

La plupart d’entre elles se feront vacciner dans les centres de vaccination comme tous les autres citoyens. Il faut rappeler que la vaccination est totalement gratuite et que le transport en commun vers le centre de vaccination par les TEC et la SNCB est lui aussi gratuit sur présentation de sa lettre de convocation. Pour les personnes qui ne peuvent se faire convoquer ou qui ne peuvent s’y rendre, une vaccination sera proposée dès que l’on disposera du vaccin en une dose de Johnson & Johnson.

(Actualisation: 12/03/2021)

Il n’y a pas de décision de produire un passeport vaccinal à ce jour. Chaque citoyen.ne peut cependant imprimer son statut vaccinal en se rendant sur le site www.myhealthviewer.be et en accédant à son dossier personnel (lecteur de carte d’identité ou application « Its me » nécessaire).

(Actualisation: 12/03/2021)

La liste est en grande partie générée automatiquement. Les mutualités et les médecins travaillent ensemble pour cela.

Les mutualités peuvent détecter les patients à risque sur la base des factures de santé (par exemple consultations, interventions, médicaments).

Via le dossier patient informatisé (DPI), géré par votre médecin, il est également possible de vous identifier comme personne prioritaire.

De cette façon, 1,2 million de personnes pourront être convoquées comme personnes prioritaires pour la vaccination.

Une minorité de personnes à risques peuvent ne pas se retrouver sur la liste de personnes ainsi invitées prioritairement. Il s’agit des personnes qui n’ont pas de médecin (généraliste ou spécialiste pour une pathologie reconnue comme permettant une vaccination prioritaire) et dont aucun remboursement pour des prestations liées à leur état de santé n ‘a été effectué par les mutualités. Dans ce cas, il est recommandé à ces personnes de consulter un médecin généraliste pour ouvrir un dossier médical et être identifiées comme personnes pouvant être vaccinées en priorité.

(Actualisation: 12/03/2021)

Accessibilité