Enseignement

Depuis le 15 juillet 1988, l’enseignement est devenu l’une des compétences des Communautés au même titre que la culture, l’aide à la jeunesse, la recherche et la santé. Ce sont donc les Communautés qui organisent l’enseignement en Belgique. En outre, l’enseignement en Belgique voit la cohabitation de deux catégories : le public et le privé.

La coexistence de ces deux types d’enseignement en Belgique tire son origine de la Constitution belge qui garantit la liberté en ce domaine. L’enseignement libre correspond généralement à une éducation qui suit des préceptes religieux. Aussi, le choix d’une école se fera donc en fonction de la langue et de ses convictions de croyant.

L’enseignement dit libre est en effet constitué à 95% d’écoles catholiques. Celles-ci sont placées sous la tutelle de la Conférence des évêques. Il existe par ailleurs des écoles de confession juive, protestante et musulmane. A noter que dans la plupart des cas, les écoles communales ne sont pas confessionnelles.

Autre aspect de l’enseignement en Belgique, un système de facilités linguistiques a été mis en place au cours du temps pour favoriser la vie des minorités. Ainsi, dans certaines communes, des francophones habitant en Région flamande (donc néerlandophone) peuvent mettre leurs enfants dans une école pratiquant le français. Sur le territoire belge, la question des langues « et des Communautés » fait l’objet de débats passionnés ; aussi l’enseignement en Belgique est devenu un enjeu politique et social à part entière.

Vous trouverez ci-dessous les liens vous permettant de consulter la liste et les coordonnées des écoles libres et communales de l’entité :