VIVRE A ESTINNES

Estinnes, commune rurale francophone de Belgique située en Région wallonne dans la province du Hainaut, très proche de la frontière française. Elle est issue de la fusion en 1977 des anciennes communes d’Estinnes-au-Val et Estinnes-au-Mont.

ESTINNES Avec ses sept mille hectares et ses 7.500 habitants, Estinnes et ses neufs villages est une entité où il fait bon vivre. C’est Etienne Quenon, son bourgmestre, qui le dit! Beaucoup des projets présents dans les cartons de la majorité (Entente communale pluraliste-MR) ont trouvé le chemin de la réalisation, dont l’une des plus belles reste la place d’Estinnes-au-Mont. «On l’a attendue pendant longtemps mais je pense qu’aujourd’hui, tout le monde se dit satisfait!»

Deux autres conventions sont encore à réaliser dans le cadre du plan communal de développement rural: la place Waressaix à Haulchin devrait se terminer pour le mois de Juin tandis que la réalisation de la maison villageoise d’Estinnes-au-Val devrait être adjugée pour le 30 février.

L’entretien et la mise en conformité des écoles des neuf villages de l’entité a été un souci permanent. «Cela passe par la pose de nouveaux WC à Vellereille, d’un préau et du chauffage central à Peissant ou encore d’un chauffage au gaz à Haulchin», énumère le bourgmestre.

Consciente des problèmes de sécurité aux abords de ces établissements scolaires, la commune d’Estinnes a répondu à l’appel du plan Zen pour fluidifier le trafic de Vellereille-lez-Brayeux. Chaque jour, près de 2.000 véhicules passent dans le village, notamment pour se rendre à Bonne-Espérance. «À la suite de la semaine de la mobilité, des aménagements ont été réalisés et ont pu se concrétiser grâce aux subsides régionaux. Ce qui permet de ralentir les voitures et donc de sécuriser les abords des écoles ainsi que des maisons situées sur le passage!»

Estinnes compte également parmi les communes à avoir souscrit au plan de déplacement scolaire. Son objectif? Sécuriser et améliorer le chemin des écoliers. Des projets sont à l’étude tant pour Estinnes-au-Val que pour Faulroeulx. «Les trottoirs ont été entièrement refaits, en passant devant le CPAS: ce qui permet aux écoliers de circuler en sécurité. À Faulroeulx, le projet est d’amener les parents à stationner sur la place.» Plus que de simples réalisations, ce plan de déplacement scolaire a pour vocation de modifier les mentalités en incitant les enfants et leurs parents à privilégier les modes de transports doux et aux automobilistes d’y faire attention.