Politique générale 2012-2018

Conseil communal du 29 juin 2015

Lors du Conseil communal du 29/06/2015, le programme de politique générale qui avait été adopté au début de la mandature,  a été amendé. Vous trouverez ci-dessous le PPG amendé suite à l’extension de la majorité, il sera également publié par voie d’affiche et sur le site communal:

Pour une commune participative, dynamique, durable et résolument tournée vers l’avenir!

Depuis plusieurs années déjà, la commune d’Estinnes s’inscrit dans une dynamique de participation citoyenne. Cette dynamique, nous voulons la renforcer pour faire, de chaque         citoyen, un acteur de son entité. Notre ligne de conduite continuera à être définie par notre PCDR/Agenda 21 local qui porte le nom de D’Estinnes Action 2025. Les principes de participation, de solidarité locale, régionale et internationale, d’intégration, de prudence et de responsabilité seront respectés. Ce programme sera fédérateur des différentes politiques sectorielles que nous mettons en place (Plan Communal de Mobilité, Schéma de structure, Plan de Cohésion Sociale, Plan Communal de Développement de la Nature…). Une attention accrue sera portée à la cohérence nécessaire entre ces différents projets.

Les élus travailleront sur un programme basé sur 5 axes.

  1. PROPRETE ET DEVELOPPEMENT DURABLE

    Depuis le début de la mandature, des ouvriers référents ont été désignés et ont pu prendre leurs marques. Le système va maintenant être évalué et adapté si nécessaire.

    Lors de la campagne électorale, de nombreuses voix se sont élevées contre le mauvais état des bulles à verre et des arrêts de bus. Nous nous engageons donc à travailler en collaboration avec HYGEA et les TEC pour rendre ces endroits plus agréables.

    Dans cet objectif, nous étudierons aussi l’impact financier de nouvelles pistes en vue d’assurer la propreté (poubelles à puces par exemple).

    Notre rivière devra, elle aussi, faire l’objet d’un entretien sérieux. Nous poursuivrons le travail entamé avec le contrat rivière et continuerons à prévoir un budget spécifique chaque année pour sa remise en état progressive.
    Nos sentiers continueront à faire l’objet de soins, particulièrement au printemps et pendant l’été. Ils seront mis en valeur lors de différentes activités communales.

    En ce qui concerne notre politique énergétique, nous nous baserons sur l’audit réalisé pour les bâtiments communaux, il nous revient dès lors de faire les travaux nécessaires pour limiter les pertes d’énergie notamment dans les bâtiments scolaires. Pour ce faire, nous mettrons en place un système de co-génération au sein de l’école communale d’Estinnes-au-Mont et utiliserons l’argent issu de la convention des éoliennes pour mener à bien une politique énergétique dans l’ensemble de nos bâtiments et pour permettre à nos concitoyens et à nos groupements locaux de bénéficier de primes communales.

    Des campagnes de sensibilisation « chasse aux gaspis » seront également menées.

    Une politique de recherche d’énergies alternatives sera aussi poursuivie tout en respectant la quiétude des citoyens. Le parc éolien nous a inscrits dans le développement durable, à présent, d’autres alternatives sont à creuser. Nous nous opposerons par conséquent au développement de nouveaux parcs éoliens et étudierons avec précision les demandes d’agrandissement du parc actuel.
    Enfin, un plan pluriannuel d’amélioration de nos voiries sera proposé au conseil communal.

  1. CONVIVIALITÉ

    Outre la mise en place du Programme Communal de Développement Rural qui est fédérateur, nous nous engageons à prévoir, à l’échelle communale, des budgets spécifiques pour permettre à tous l’accès aux activités sportives, culturelles, artistiques et pour des projets inter-écoles.

    Nous poursuivrons l’aménagement des maisons de villages, afin de permettre aux groupements locaux d’y accéder aisément et à un tarif préférentiel. Ces maisons de village doivent rester ce lieu de rencontres et d’échanges ouvert à l’ensemble des citoyens.

    Les activités dont l’objectif est la cohésion sociale feront elles aussi l’objet d’un soutien spécifique. Nous accompagnerons les comités de quartier, culturels, festifs et participatifs par le biais d’un soutien informatif et logistique. Dans un même ordre d’idées, nous encouragerons la mise en place de fêtes des voisins, de jardins partagés ou d’animations visant la rencontre et ce, en collaboration avec le PCS. Une attention particulière sera portée au développement d’activités intergénérationnelles et visant la lutte contre l’isolement social. Nous pensons particulièrement à la poursuite des ateliers de bien-être, au week-end sport et santé, aux mérites sportifs mais aussi à la parade de Noël.

    Nos villages étant des lieux de vie, nous nous attellerons, en collaboration avec nos écoles et les associations villageoises, à la concrétisation de projets d’embellissement : concours façades fleuries et renouvellement du mobilier urbain feront partie intégrante de cette politique. Les espaces de rencontre seront réaménagés et nos villages, fleuris.

    Depuis 2011, nous sommes jumelés avec Haulchin (France), nous nous engageons à poursuivre ce travail de rencontre de l’autre et à mobiliser tous les citoyens autour de projets initiés par eux. Nous serons soucieux de développer des échanges visant le développement économique de notre entité grâce à ce jumelage.

    Une attention particulière sera portée à la santé des citoyens, notamment en matière de prévention (informations, sensibilisations, tests…). Une analyse du profil santé sera réalisée et un plan d’actions en découlera.

    La culture, quant à elle, ne sera pas oubliée. Elle fait partie de l’acquis et non pas de l’inné, il est donc de notre devoir de la promouvoir auprès de nos citoyens et surtout auprès de nos enfants.

  1. FAMILLE

    Il est essentiel que tous les Estinnois trouvent dans leur commune des dispositifs visant à faciliter leur quotidien. Permettre de mieux concilier vie familiale et professionnelle en fait partie. Dès lors, outre le projet de co-accueillantes que nous avons mis en place en début de mandature visant à assurer un accueil à caractère familial dans un lieu proposé par l’Administration communale, nous ferons en sorte que les personnes âgées puissent avoir une place de choix dans notre société. En effet, elles apprécient davantage de rester à leur domicile plutôt que d’être déracinées et envoyées dans une maison de repos. Par conséquent, nous étudierons la possibilité de créer un projet pilote de « logement kangourou » dans notre entité, tel que soutenu par la Région wallonne. En outre, en été, des opérations « lutte contre la canicule » seront activées en cas de nécessité.

    Assurer la sécurité collective constitue l’une des responsabilités essentielles de tout pouvoir politique. Cette responsabilité implique notamment la mise en place d’une stratégie confiée à des professionnels. Dès lors, la mise en place du Plan Communal de Mobilité se poursuivra. Celui-ci devra intégrer la problématique grandissante du non-respect de la limitation de vitesse et tenir compte des réalités rurales de notre entité. Ce plan reverra l’ensemble des panneaux présents sur l’entité et pointera les endroits où ceux-ci font défaut. Il devra répondre aux besoins pratiques et quotidiens des habitants en vue de développer un cadre de vie favorisant le « vivre ensemble ». Un travail accru avec la zone de police se fera et un équilibre entre prévention et répression devra être trouvé.

    De même, nous mettrons tout en œuvre pour combattre le sentiment d’insécurité par une vigilance accrue de la police mais surtout par une volonté d’éducation permanente. Nous travaillerons sur la possibilité d’organiser des activités en collaboration avec la commune et des bénévoles afin que les jeunes connaissent mieux leur lieu de vie et qu’ils le respectent. La création de PLP (Partenariat Local de Prévention) sera encouragée. Des radars préventifs seront installés et leurs statistiques, analysées afin d’envisager l’opportunité du placement de radars répressifs. Des caméras seront installées dans les lieux les plus sensibles.

    Une politique de soutien aux aînés sera mise en place avec le CCA et des actions spécifiques (conférences, plan canicule, rencontres…) seront développées.

    Quant à l’enseignement, pierre angulaire de notre société, nous lui accorderons une attention toute particulière. Nous mettrons en place des campagnes de sensibilisation à la sécurité routière, nous encouragerons les échanges scolaires linguistiques, sportifs et culturels ; nous inciterons les écoles, en collaboration avec les guides locaux, à visiter les richesses de notre région (Estinnes et environs) ; nous mettrons en place une journée citoyenne durant laquelle nos enfants sont les acteurs de la société ; nous soutiendrons les projets de meilleure nutrition ; nous envisagerons des concours à thème ; nous mettrons l’accent sur les actions écologiques ; nous accorderons une attention particulière aux enfants différents ; nous développerons, en lien avec les enseignants et les directions, des actions de soutien à la parentalité répondant aux exigences de la vie quotidienne ; nous développerons notre projet « jeux d’échecs » et nous poursuivrons la politique des activités extra-scolaires financièrement accessibles. En tant que Pouvoir Organisateur de l’enseignement communal, nous veillerons à le redynamiser, à en assurer une gestion pro-active et à donner aux élèves et à l’équipe encadrante, un cadre propice au travail et à l’épanouissement.

    La politique de la jeunesse sera intensifiée grâce au soutien des comités de jeunes dans leurs actions et au développement d’activités spécifiques. Pour les enfants et jeunes adolescents, un programme annuel reprenant le centre de vacances, des stages, des activités ludiques et culturelles sera élaboré en collaboration avec différents opérateurs.

    En matière de logement, nous mettrons toute notre énergie à évaluer les solutions à la problématique de l’habitat permanent. Il s’agira de répondre aux besoins de relogement des personnes qui le souhaitent et d’envisager une réponse concrète à une problématique vieille de plusieurs années. En outre, une ambitieuse offre de logements via l’ancrage communal sera développée.

    Nous poursuivrons le travail avec les jeunes élus du CCE afin de concrétiser les axes de leur programme liés entre autre à l’environnement et ce, en collaboration avec le conseil communal.

  1. ECONOMIE

    Nous continuerons, tant que le gouvernement fédéral le permet, à faire travailler en synergie le PCS et l’ALE. Le travail de réinsertion doit être maintenu.

    En outre, nous allons poursuivre le travail réalisé par la commission agricole car celui-ci porte ses fruits. En collaboration étroite avec les agriculteurs, nous nous engageons à améliorer l’entretien des fossés et cours d’eau ainsi que les bords des chemins de remembrement.

    De même, nous proposons d’organiser des cycles de conférences concernant les subsides octroyés par la Région, le Fédéral et l’Europe, la constitution de sociétés, la gestion du patrimoine, le dépôt d’un permis unique…

    Pour finaliser l’aménagement du RAVeL et concrétiser la RN 54, nous solliciterons le pouvoir régional car le renforcement de l’accessibilité régionale et internationale de la Wallonie fait partie des objectifs du Schéma de Développement de l’Espace Régional.

    Les commerces de notre entité ne bénéficient pas d’une mise en valeur suffisante, nous allons donc promouvoir la création d’une association des commerçants et créer un « registre des entreprises locales ». Celui-ci se matérialisera sous la forme d’un guide « Vivre à Estinnes » distribué à l’ensemble des habitants. Il sera disponible à l’Administration et sur le site communal. Des panneaux indicateurs seront budgétisés et nous proposerons au sein de l’Administration, une mise en valeur de nos richesses locales (artistes et produits de bouche) ainsi que des marchés de produits locaux. Une collaboration étroite avec les communes du réseau CITTASLOW sera initiée.

    Notre équipe travaillera aussi à la mise en valeur touristique de notre commune, par la création de « packs touristiques » répondant aux attentes des différents publics susceptibles de visiter notre entité et ce, en collaboration avec nos attractions-phares et les maisons de tourisme concernées.         Nous travaillerons, au quotidien, pour donner une image positive et dynamique de notre commune.

  1. ADMINISTRATION

    Durant les trois premiers mois de la mandature, nous avons œuvré à l’amélioration de notre         Administration par la mise en place d’ un guichet d’accueil visant à faciliter l’accès aux services par les citoyens en assurant un suivi personnalisé de toutes les demandes grâce notamment à une traçabilité informatique.

    De même, malgré les nombreux efforts réalisés en matière d’accueil des PMR (Personnes à Mobilité Réduite), nous souhaitons permettre aux citoyens d’accéder plus aisément aux services publics, notamment à l’entrée principale de l’Administration communale. Une étude des différentes possibilités techniques sera menée.

    Faisant suite au beau succès de l’ouverture tardive initiée en début de mandature, l’Administration communale ouvrira ses portes un jeudi par mois pour le service « Population » et « Etat civil » et sera disponible sur rendez-vous pour le service « Cadre de vie ». Comme son nom l’indique, un service public est un service au citoyen et doit être de facto adapté à ses besoins.

    Dans une même logique, un service de médiation sera mis en place ainsi qu’une collaboration accrue avec la police (il est essentiel que le citoyen sache qui est son agent de quartier).

    La nouvelle mouture du journal communal (édité depuis 2013 4 fois par an au lieu de 2) continuera à diffuser des informations pratiques et sera le relais par excellence entre l’Administration et les citoyens. La newsletter sera l’outil moderne de ce journal et elle sera étendue au personnel communal via une newsletter interne afin d’assurer la transversalité des services.

    Une démarche qualité sera mise en place afin que chaque agent puisse posséder un mémento organisationnel qui puisse, au pied levé, être appliqué par son remplaçant.

    Enfin, un(e)  « Monsieur / Madame subside » sera désigné afin de centraliser les projets et d’être à l’affût des appels à projets en tous genres.

    Quant au CPAS, il poursuivra ses missions premières, à savoir : permettre à chacun de mener une vie conforme à la dignité humaine par le biais d’aides financières et matérielles ainsi que par un accompagnement ou une orientation psycho-sociale.

    Nous finaliserons l’aménagement des logements de transit, nous entamerons la deuxième phase du projet dit « coproleg » et nous œuvrerons à la création de projets solidaires tels qu’un bar à soupe ou une boutique alimentaire. Une collaboration sera poursuivie entre le CPAS et l’Administration communale afin de mutualiser certains projets, de bénéficier d’économies d’échelle et d’accroître l’efficacité des deux institutions.

    Enfin, en matière de finances, nous veillerons à poursuivre l’effort consenti pour maintenir l’équilibre de notre budget tout en répondant aux besoins des citoyens. La conjoncture économique étant peu favorable et le budget serré, la créativité devra être de mise.

    Nous sommes désireux de collaborer avec tous, citoyens, agents communaux, associations, élus,… au développement d’une entité agréable et attractive. C’est dans cet objectif que nous resterons ouverts aux échanges et aux propositions constructives. Tournés vers l’avenir, nous sommes désireux de concrétiser des projets de cohésion et de développement.